Kilomètre vertical : la nouvelle discipline pour tester ses limites



Kilometre vertical

Chez les coureurs outdoor, le kilomètre vertical est la nouvelle tendance du moment. Cette nouvelle pratique permet aux coureurs de tester leurs limites dans les montées. Composé uniquement de pentes avec un parcours d’environ 1000 mètres, le kilomètre vertical est une discipline intense qui demande un effort physique important dans un court délai.

La proportion entre le temps et la distance

Le but principal du kilomètre vertical est de parcourir 1000 mètres dans le délai le plus court possible. Cette distance n’est cependant pas fixe. Elle dépend de l’importance de la pente. Plus la pente est douce, plus le coureur doit courir vite et la distance est augmentée. À l’inverse, le coureur doit courir moins vite et parcourir moins de distance pour les pentes plus raides. Dans les deux cas, le runner devra fournir un effort important durant la durée de la course. En moyenne, cette durée est de 30 minutes pour les hommes et 35 minutes pour les femmes.

Le parcours idéal pour faire un kilomètre vertical

Généralement, on pratique un kilomètre vertical sur un parcours rectiligne avec une pente de plus de 60 %. Idéalement, cette pente devrait être la plus régulière que possible. Le sol devrait être régulier, non glissant. Les marches ne sont également pas exclues, car elles améliorent l’appui. Il est difficile de trouver un parcours répondant à tous ces critères. Le meilleur parcours pour un kilomètre vertical se trouve actuellement en Suisse, à Fully, où a été réalisé le record mondial.

Vous trouverez ci dessous une petite vidéo de présentation de cette épreuve très sportive !  

23 Novembre 2016 14897 Consultation(s)

Ajouter un commentaire